Dans la peau d’un îlien

Séparés par des milliers de kilomètres, les îles de l’Océan Indien et les pays occidentaux possèdent des coutumes et traditions bien différentes. Entre clichés et réalité, incursion dans la peau d’un îlien, celle du mauricien.

« Il est 5 heures du matin, le chant du coq me tire de mon profond sommeil… Comme nous sommes samedi matin, je me rendors jusqu’à ce qu’on frappe à la porte de ma chambre pour me dire que le petit-déjeuner est prêt. J’avale mon thé au lait vite fait, croque un morceau dans mon pain tartiné à la confiture de goyaves et termine ce délicieux petit-déjeuner par une banane.

Après une bonne douche, je mets mes savates dodo (tongs) roses et bleu, juste avant d’enfourcher ma bicyclette en empruntant un chemin bordé de champs de canne pour aller voir mes amis. Au programme : une partie de pétanque ! En arrivant près d’un grand badamier, je croise mes voisins qui me saluent joyeusement et qu’une fois le dos tourné, se concentrent sur leur jeu de dominos. Je continue ma route en musique…

Eh oui ici, que ce soit dans le bus, dans le taxi ou à la maison, on commence toujours le weekend en musique. J’entends résonner de loin le son d’un Séga typique, je devine que cela provient sans doute de chez la tante de mon ami d’enfance. Dans mon petit village, tout le monde se connait et se rassemble lors des festivités. En ouvrant le portail de la maison de mon ami, j’aperçois sa mère qui écrase des épices sur un gros rocher, « ros kari », comme on dit en créole.

Après quelques échanges avec elle et son fils, elle me propose un verre d’alouda, cette fameuse boisson, préparée avec du lait, du sirop et des graines de basilic. Difficile de dire non, je ne peux résister ! Lorsque nos autres amis viennent nous rejoindre, nous nous dirigeons aussitôt vers le terrain de pétanque. Il est déjà 11 heures et le soleil tropical nous épuise. L’envie de nous rafraîchir dans un lagon translucide nous traverse donc l’esprit. Comme la plage se trouve à seulement quelques minutes du village, nous décidons de profiter de cette journée ensoleillée pour aller nous baigner.

Une fois que nous arrivons à la plage, nous nous faisons aborder par des marchands de fruits confits et de sorbets râpés aux multiples saveurs. Nous refusons gentiment, avec un pincement au cœur à toutes ces gourmandises locales et jetons plutôt notre dévolu sur un bol de « boulettes » traditionnelles vendues en face de la plage, dans une roulotte rouge. Pour déguster ce met typiquement mauricien, nous prenons place à l’ombre d’un filao, non loin d’un groupe de campeurs. Après avoir allumé leur barbecue, ces derniers se mettent à danser et chanter au rythme d’un séga entrainant, en jouant du djembé et de la ravanne. Nous nous jetons à l’eau en appréciant ce spectacle, qui fait partie de notre culture. Avant de rentrer, nous assistons au coucher du soleil et prenons quelques photos souvenirs… Et c’est ainsi que se termine notre samedi… avec gaieté et simplicité ! »

Vous voulez goûter à l’authenticité de l’île Maurice ? Retrouvez toutes nos offres 

Faites vous appeler
Faites-vous appeler Gratuitement




Nos Garanties
  • 15 ans d'expérience de l'île Maurice
  • Des experts de Maurice passionnés et à votre service
  • Une indépendance dans le choix des hébergements
  • Des prix négociés au plus juste


Pourquoi ResaMaurice ?
  • 17 années d'expérience  
  • Experts pour des voyages à l’île Maurice 
  • Propose des voyages et des séjours sur mesure à Maurice 
  • Offre une sélection des meilleurs hôtels sur l’île Maurice 
  • Offre les meilleurs tarifs avec ou sans vol à destination de Maurice 
  • Des vacances de rêve garanties à l’île Maurice